06 30 65 71 21

 

Cela fait quelques semaines que je guette les jeunes orties qui commencent à sortir de terre. Aujourd’hui, j’en ai trouvé suffisamment pour en cueillir quelques poignées. Je voulais les manger crues pour profiter au mieux de leurs vertus et j’ ai donc fait un pesto pour le dîner.

Si la connaissance des plantes sauvages comestibles s’est perdue depuis quelques génération, il est facile d’en reconnaître certaines comme l’ortie. Cette mal aimée a pourtant plein de super pouvoirs ! Elle contient beaucoup de fer (on la conseille aux personnes anémiées) et de protéines. Elle est aussi dépurative et très reminéralisante.

Vous pouvez cueillir les jeunes pousses de la plante (2 à 4 paires de feuilles terminales) tout au long de l’année, mais c’est au printemps et au début de l’été qu’elle est la plus tendre. Pour cela, munissez-vous de gants ! Evitez les bords de routes et les bords de champs cultivés aux pesticides par car l’ortie fixe la pollution.

 

INGREDIENTS

  • 100 g  de feuilles d’orties (2 poignées)
  • 60 g de graines de tournesol (ou autre oléagineux : pignons de pin, graines de chanvres, noix, amandes…)
  • 2 gousses d’ail
  • 6 CS d’huile d’olive
  • 2 CS de jus de citron
  • 1/2 CC de sel
  • Facultatif : 4 ou 5 tomates séchées

PREPARATION

  • Rincer et égoutter les orties.
  • Mixer tous les ingrédients dans un blender ou autre robot.
  • Goûter et ajuster les assaisonnements, l’huile et le citron si nécessaire.

 

Comme le pesto traditionnel, ce pesto peut se servir en apéro sur des petits toasts/crackers ou pour y tremper des bâtonnets de légumes, sur des pâtes ou encore un fond de pizza.

Vous pourrez conserver ce pesto quelques jours au réfrigérateur en le plaçant dans un petit bocal et en le couvrant d’huile.